Parmi les quartiers où il est conseillé d’investir à Miami, Little Haiti reste encore abordable par rapport à Wynwood et MiMo. Ce quartier est actuellement en pleine expansion et les investisseurs actuels vont probablement réaliser de belles plus-values.

L’histoire de ce quartier de Miami

Little Haïti est un quartier d’environ 7 km² qui est bordé par le district de Design au sud et celui de MiMo à l’est. Il a joué un rôle majeur dans la riche histoire culturelle de Miami. A l’intérieur de ce quartier, se trouvent Lemon City et Little River, deux enclaves historiques qui ont contribué à façonner la ville au début des années 1900.

Lemon City doit son nom aux citronniers qui se trouvaient dans la région avant que cette zone soit incorporée à Miami en 1896. A cette époque, 300 personnes habitaient à Lemon City. Les pionniers de la ville y avaient créé une mini-métropole de 15 bâtiments comprenant 3 boutiques, une écurie, un forgeron, une scierie et une poignée de salons. Au début du XXe siècle, le développement s’est étendu à Little River, où l’archidiocèse de Miami construit sa « mother church », la cathédral de Sainte-Marie en 1929. Aujourd’hui, l’églse reflète la diversité de Little River avec des messes données en anglais, en espagnol et en créole haïtien. L’année où la cathédrale Saint Marie fut achevée, le magnat du lait, James Neville McArthur, a construit l’usine de transformation et de distribution de sa société, McArthur Dairy, qui est toujours en activité aujourd’hui.

Les années 70 et 80 ont été marquées par des vagues d’immigrants haïtiens qui fuyaient la pauvreté et l’oppression causées par les dictateurs François Duvalier et son fis Jean-Claude Duvalier. Plus de 150 000 demandeurs d’asile se sont retrouvés à Miami. Beaucoup d’entre eux se sont installés à Lemon City et Little River ainsi que dans des zones reliant ces deux communautés. Il semblerait que ce soit l’activiste et artiste haïtien, Viter Juste, qui donna le nom de Little Haïti à cette région en raison des petites entreprises de biens et services haïtiens créées par ses compatriotes.

Les signes de développement et de croissance de Little Haïti

En 2014, les propriétaires de Panther Coffee, un café hipster à Wynwood, ont annoncé la transformation d’un entrepôt de 280m² situé à Little Haïti en un complexe regroupant la vente de cafés, la torréfaction et un centre de formation. Les loyers de base ont triplés (et même plus). Mais ils restent largement inférieurs à ceux pratiqués dans les districts de Wynwood et MiMo.

Le dernier projet en cours pour Little Haïti est un « district d’innovation » de 60 000 m² appelé Magic City. Son but est d’attirer une communauté d’innovateurs et d’entrepreneurs pour vivre, travailler et jouer dans un quartier qui ressemblerait à un campus et qui attirerait les entreprises de technologie et les détaillants. Il devrait ouvrir ses portes en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *